ma figure

 

Consultant

J'ai inauguré ma carrière de développeur avec BaseDoc, une base de données documentaire avec un thesaurus géré en logique relationnelle floue — voir note (1). Basedoc est arrivée deuxième au concours international de la Pomme d'Or 1984 ; mais hélas seul le premier prix gagnait un Macintosh (l'un des premiers visibles en Europe) !

Ensuite j'ai conseillé l'EPSHOM dans l'évolution de son système d'information vers l'architecture client-serveur, comportant l'analyse, l'assistance au développement et à la maintenance des applications de gestion des ouvrages nautiques : Instructions nautiques, livre des radio signaux, livres des feux.... Ces bases de données gèrent des données mondiales, et permettent aujourd'hui la publication numérique de ces ouvrages.

J'ai analysé par ailleurs de nombreux cas d'entreprises, et/ou développé des applications client-serveur dont les principales :

Depuis quelques années, je développe des sites web pour le compte d'associations, comme l'ensemble de musique contemporaine HBBCE, ou le festif BCBG.

Également un site complètement relationnel sur le vin et les cépages des AOC françaises : De Vignes en vins. Il est construit automatiquement par une base de données exportant les datas en XML avant de les convertir en pages web.

Enseignant d'informatique

Initialement matheux, devenu informaticien à la fin des 70's, j'ai initié les enseignements d'algorithmique en classes préparatoires. Puis j'ai enseigné à l'Université de Brest, de 1991 à 2008, les bases de données, les systèmes d'information et les langages finissant par ML.

Après avoir présidé plusieurs années aux destinées du Diplôme d'Université SIG-PME, j'ai contribué à la mise sur les fonds baptismaux du DESS MTIC, qui deviendra par la suite le master Management des Systèmes d'Information et de Communication (M-SIC), dans le cadre de l’Institut d’Administration des Entreprises de Bretagne Occidentale (IAE-BO).

 

Durant cette période de l'invention, puis de la fulgurante émergence du web, jusqu'à sa mondialisation, enseigner a été tout à fait passionnant !

(1) - Notez que la logique relationnelle floue est l'un des deux concepts qui ont fait, quatorze ans plus tard, l'efficacité puis le succès de Google : à partir des pondérations calculées par le fameux page rank (c'est la première et la principale idée), la logique floue intervient pour attribuer à une page son taux de corrélation aux mots-clés de la requête, et calculer ainsi le rang d'apparition de la page dans la liste des réponses à la question de l'internaute.